Choisir un casque moto

Faire de la moto est l’un de ces plaisirs extrêmement grisants dont on a du mal à se passer. Pourtant, ne nous leurrons pas, c’est également un de ces plaisirs risqués qui peuvent vite devenir des tragédies. Le port du casque n’est donc pas qu’une question de sécurité. C’est avant tout, une attention légale imposée aux conducteurs de deux-roues. Voici quelques critères pour bien choisir un casque de moto.

Choisir son casque en fonction de l’utilisation

Il y a dans les différents commerces, outre les différents styles, quatre types de casques à choisir en fonction de leur usage :

Comme son nom l’indique, le casque intégral offre une protection complète de la tête (mâchoire, visage, nuque, etc.). Il est totalement fermé et indiqué pour les virées en routière ou en sportive sur des voies où aller à pleins gaz est autorisé. Le casque intégral allie confort et protection optimale contre chutes, bruits, froid et vent.
Le casque Jet offre une protection moins globale de la tête, délaissant visage et menton. Il est recommandé pour les scooters et autres bicycles moins rapides.
Le casque modulable est une fusion entre le jet et l’intégral. La mentonnière peut être relevée le rendant ainsi utilisable partout et tout le temps.
Le casque tout terrain est conseillé pour les amateurs de sensations fortes. Il est idéal pour le trial ou le cross à cause de son champ de vision large.

Les dimensions, la masse et les matériaux

Ces trois critères vont souvent de pair. Des dimensions, vont dépendre la forme, la taille et bien entendu, le fait que le casque ne soit ni plus grand, ni plus petit que votre tête. Parce qu’avec le temps, la mousse interne s’émousse, optez pour un casque légèrement en dessous de votre tour de tête. Le confort sera maximal à ce moment-là.

La masse du casque est intimement liée aux matériaux qui le constituent. Il s’agit de matériaux ou d’alliages comme le polycarbonate, le carbone, les fibres et bien d’autres. Au moment de choisir, prenez un casque qui ne sollicite pas trop les muscles de votre cou. Si c’est le cas, ça voudra dire qu’il est trop lourd et inadapté à votre morphologie.

La visière du casque, l’aération et l’étanchéité

Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil brille, la visière doit pouvoir vous protéger du bruit, des insectes et des intempéries. Quelles que soient les conditions, lorsqu’elle est bien choisie, c’est un atout pour conduire en toute quiétude.

Un casque bien aéré vous permettra de mieux respirer sans générer de la buée. Le système de ventilation est souvent associé à la double visière pour empêcher plus efficacement, la formation de buée.

Un casque étanche vous permettra d’être à l’abri même les jours de pluie. Vous êtes certain que l’eau ne ruissellera pas à l’intérieur.

Les fonctionnalités et assortiments optionnels

Quelques outils ou fonctionnalités sont proposés en option au moment de la sélection de votre casque. Faites-y attention ! Leur utilité est réelle même si au final, ça vous revient un peu plus cher. Vous avez par exemple, l’ensemble oreillette micro incorporé, la bavette et le cache-nez. De quoi rendre la conduite plus agréable. Choisissez en fonction de vos besoins.

N’hésitez pas à faire des essais avant de choisir et vérifiez si votre casque est conforme à la norme européenne.