4 astuces pour restaurer une ancienne

Une moto ancienne est une pièce de valeur. Porteuse d’histoire, elle peut prétendre à un accès à la catégorie des motos de collection si elle respecte certains critères. Pour ce faire, il faudra lui redonner sa splendeur d’antan afin d’attirer les regards des fins connaisseurs. On vous dit ici comment vous occuper de la restauration complète de votre moto ancienne, pièce après pièce.

Restaurer le cadre et les pièces métalliques annexes

Le cadre de votre moto constitue sa structure interne. Celle sur laquelle viendront se fixer les autres pièces de votre moto. Pour restaurer cette partie, vous commencerez par vérifier si elle nécessite un redressage ou une fixation pour faire tenir en un bloc toute la structure.

Il faudra ensuite faire passer votre cadre ainsi que les pièces métalliques qui lui sont annexes, au processus de décapage (encore appelé sablage). Cela permettra de commencer votre restauration sur une nouvelle base. L’avantage de ce procédé, c’est aussi de trouver les zones qui ont été mal réparées ou des jointures fragiles.

La restauration du cadre prend fin par l’application d’un traitement antirouille pour éviter la corrosion des différentes pièces métalliques.

Restaurer le réservoir de votre moto

La restauration du réservoir de votre moto se fait en deux étapes.

Vous commencerez par décaper l’intérieur du réservoir en vous servant d’acides. Pour cela, versez l’acide et agitez le réservoir pendant une bonne durée afin que le liquide puisse toucher les parois internes pour libérer les résidus. La deuxième étape consiste à verser de la résine pour permettre à votre réservoir de retrouver son étanchéité. Bouchez le réservoir et variez les positions au bout de quelques heures afin que la résine puisse se poser sur l’ensemble du réservoir.

Repeindre le moteur

Restaurer le moteur de sa moto ancienne représente souvent le plus grand challenge de la restauration.

Cette partie va requérir toute votre patience et votre délicatesse. Il faudra dans un premier temps penser au démontage de cette pièce. Si vous ne vous sentez pas capable de le faire, confiez cette partie à un spécialiste en mécanique. Une fois le moteur démonté, il faudra délicatement poncer les différentes pièces en prenant soin d’aller dans tous les recoins. Il sera aussi recommandé de penser à changer les roulements et les joints qui ont eu le temps de se fatiguer. D’où l’importance de la présence d’un professionnel pour la restauration de cette pièce.

Préparer les pièces pour la peinture et le montage

Une fois que vous vous êtes assuré que toutes les pièces ont su profiter de votre patience pour leur réparation et leur ponçage, vous passerez par la case peinture, puis au séchage.

Il ne vous restera plus qu’à remonter les différentes pièces ensemble. Cette opération peut vous amener à prendre en compte une autre étape, si vous souhaitez une reconstitution fidèle. En effet, les stickers d’origine ne seront plus disponibles sur le marché, surtout si votre moto est très ancienne. Il vous faudra alors des bibliothèques d’images qui vont servir à une reproduction fidèle des stickers et des décalques qui orneront votre moto.

Lors du remontage, faites attention au trou de mise à l’air libre des réservoirs. Vérifiez la présence de ce trou pour vous éviter plus tard de mauvaises surprises sur votre peinture fraîchement renouvelée.